Présentation de la paroisse Saint-Vincent des Baïses

 

La Paroisse Saint-Vincent des Baïses est née le 11 février 1996. Elle regroupe les villages d’Abos, Bésingrand, Cardesse, Cuqueron, Lacommande, Lahourcade, Lasseube, Lasseubetat, Lucq de Béarn, Monein, Noguères, Parbayse, Pardies et Tarsacq, soit 14 villages pour une population totale d’environ 11 000 habitants.
Elle s’étend sur plus de 30 kilomètres dans sa plus grande dimension, et dépend de 2 des nouveaux cantons administratifs : celui de Cœur de Béarn et celui d’Oloron 2.
Une population d’agriculteurs et viticulteurs qui produisent le Jurançon, mais aussi d’ouvriers avec le complexe chimique qui gravite autour du bassin de Lacq.

Actuellement la paroisse dispose d’une Équipe d’Animation Pastorale composée de 6 personnes venant des 4 coins de la paroisse, ainsi que des ministres ordonnés.
La Paroisse est gérée du point de vue financier par un Conseil Économique.

Nous avons des équipes de laïcs en lien avec le curé pour l’aider dans les diverses tâches, il s’agit de :
Du GPS (le Groupe des Paroissiens Secondants) qui a pour mission d’établir un lien entre M. le curé et les paroissiens des différents villages et quartiers chaque fois qu’un service d’Église est sollicité.
De l’équipe qui s’occupe de la Catéchèse des enfants.
De l’équipe Information - communication qui se réunit au moins cinq fois dans l’année avant chaque parution du journal paroissial « La Chaîne » dont elle a la charge.
Notre paroisse dispose aussi d’un site internet pour diffuser l’information et présenter la paroisse.
Il y a aussi une équipe qui s’occupe des Jeunes par le biais de l’aumônerie.
L’équipe Saint-Jean qui prépare les messes d’adoration mensuelles.
Le Service Évangélique des Malades qui s’occupe notamment de la maison de retraite avec plusieurs personnes qui portent la communion aux pensionnaires,
ainsi que tous les volontaires qui visitent les malades et les personnes isolées dans nos campagnes et leur portent la communion.

Les équipes du Rosaire se retrouvent, elles aussi, régulièrement tout au long de l’année pour prier le chapelet. Elles se retrouvent entre elles, mais elles vont aussi à la maison de retraite pour prier avec les résidents.

L’Hospitalité Basco-Béarnaise permet à nos malades de participer aux pèlerinages à Lourdes.

Les divers groupes ne sont pas tous centrés sur la paroisse mais ouverts vers les associations caritatives locales ou nationales, ainsi que vers les structures diocésaines.
Ainsi, on trouve sur notre paroisse les divers mouvements d’action catholique, ACI (Action Catholique des Indépendants) et ACO (Action Catholique des Ouvriers) en relation avec le secteur du Bassin de Lacq, le CMR (Chrétiens en Milieu Rural), et le MCR (Mouvement Chrétien des Retraités) qui est très dynamique.
Le Secours Catholique et le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement) sont présents et très actifs.
La communauté « Réjouis-toi » est représentée sur notre paroisse, ainsi que « Lourdes Cancer Espérance » et l’ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture).

Nos jeunes ne sont pas en reste avec l’aumônerie de notre paroisse qui est en lien avec celle du doyenné. Ils ont bien représenté notre communauté aux JMJ de Paris, Rome, Cologne, Toronto, Madrid, Rio et dernièrement Cracovie… on les a aussi retrouvés sur les routes de Saint-Jacques de Compostelle, à Lourdes lors de la venue du Pape, et en bien d’autres lieux encore, ils se retrouvent et montrent, eux aussi, le dynamisme de notre paroisse.

Nous avons aussi des endroits pour nous retrouver :
La maison paroissiale de Lucq et la salle Saint-Girons (ou nous allons nous retrouver tout à l’heure pour le verre de l’amitié), elle sert de lieu de rencontre pour les activités de la Paroisse (notamment pour la catéchèse et l’aumônerie) et aussi lors de regroupements du doyenné ou du diocèse. Elle nous a bien été utile lors des JDJ de Rameaux l’année passée. Elle accueille aussi des activités extérieures à la paroisse (Théâtre, lotos, etc.)
Nous avons aussi nos belles Églises qui ont été rénovées avec le concours des municipalités.
Et pour entretenir ces bâtiments, les nettoyer, les fleurir, les tenir ouverts dans la journée,  ce sont encore des laïcs que nous retrouvons.

Nous avons aussi des chorales et des organistes pour animer nos célébrations.

La communauté catholique de notre paroisse vit dans une paix sociale avec tous les autres citoyens, et tout se passe en bonne intelligence.
C’est au total plus d’une centaine de laïcs qui travaille pour la paroisse et qui a aussi une activité dans la vie associative locale.

Les laïcs, en tant que baptisés, responsables du devenir de leur église, y ont été appelés à réfléchir à ce que pouvait être leur engagement auprès des prêtres, des diacres et des religieuses. Ils l’ont fait, mais ils n’ont pas fait que réfléchir, ils se sont mis au travail.

 

bouton de retour à la page d'accueil
 
bouton de retour en haut de la page